méthode distinctive logo

La Méthode Distinctive : méthode de rééducation orthophonique multimodale

Les bases de la Méthode Distinctive

Cette méthode a été développée par Brigitte Roy, orthophoniste, initiatrice et co-auteur de ERTL4 et ERTLA6, avec la participation de Stéphanie Roy, orthophoniste, co-auteur de Dialogoris. Cette méthode originale a été présentée lors des Entretiens de Bichat en 1999.

Elle permet le passage de l’implicite à l’explicite et rejoint les principes d’intervention proposés par Marc Monfort, Sylvie Raynaud et Monique Plaza, Franck Ramus, Françoise Estienne et se réfère, bien sûr, à Suzanne Borel-Maisonny. Sa conception a été confortée par les travaux du Professeur Rondal, psycholinguiste et du Professeur Saboureau, aphasiologue.

Elle permet d’OBSERVER, RÉVÉLER et RÉÉDUQUER les codes linguistiques du patient dès 3 ans.

  • OBSERVER dans le plaisir et l’interaction les potentiels et déficits de ses patients

En complément du bilan orthophonique, 32 jeux sont proposés pour affiner l’analyse des compétences de l’enfant : capacité de pointage, d’organisation spatiotemporelle, de coordination visuo-motrice, d’évocation, de symbolisation, de mémoire à court terme, de mémoire de travail, de planification, d’adaptation à la situation à l’interlocuteur.

  • RÉVÉLER au patient les codes de communication, et de RÉÉDUQUER avec un matériel polyvalent

La Méthode Distinctive est un outil dont l’originalité première est de rendre la langue française plus transparente, de RÉVÉLER au patient les codes de communication, leur ingéniosité mais également l’intérêt, le plaisir et la nécessité à les utiliser. À partir d’un traitement intermodalitaire de l’information linguistique et de 300 exercices de réadaptation fonctionnelle, la Méthode Distinctive propose un ensemble construit pour chaque typologie de patients, à partir de 3 ans.

Comment fonctionne la Méthode Distinctive ?

Comme son nom l’indique, la Méthode Distinctive permet de faire distinguer les nuances entre les différents sons de la langue française en les opposant et en les classant grâce à des repères visuels et des stimulations motrices. Grâce à cela, elle recrée la pertinence et la logique de la langue.

Cette méthode fonctionne en s’appuyant sur un matériel stable et concret de représentation de la langue française orale et écrite : cartes, gestes, sons, schémas.

Ce matériel sert de médiateur fiable pour l’orthophoniste, grâce à une multimodalité permettant une rééducation originale et personnalisée.

Cette multimodalité permet un entraînement impliquant tout à la fois : les capacités auditives, les capacités visuelles, les capacités du système moteur des organes bucco-phonatoires, ainsi que l’expression écrite.

Cette méthode permet de recréer la dynamique de base et renforce les fonctions exécutives pour rétablir le patient comme acteur et créateur de son langage

Le contenu de la Méthode Distinctive

  • 116 fiches imprimables destinées au patient.
  • Plusieurs films de présentation de la méthode et des gestes associés, ainsi que du contenu imprimable.
  • 10 livrets de cartes incluant : cartes voyelles orales, cartes nasales, diphtongues et ying yang, cartes consonnes et  ponctuations, cartes clusters, cartes étiquettes alphabet.
Methode Distinctive

LE CLASSEUR 1

« La Méthode Distinctive : pourquoi, comment ? » comprenant :

  • Les fondements de la méthode : les conditions nécessaires à l’acquisition du langage, le langage s’acquiert selon un ordre déterminé ;
  • les objectifs : observer, révéler, rééduquer ;
  • les principes : c’est une méthode originale, progressive, adaptative, non exclusive;
  • le matériel : les classeurs, les cartes, les étiquettes ;
  • ainsi que sa mise en pratique autour de jeux pour installer / restaurer des compétences, des stratégies.

LE CLASSEUR 2

« La Méthode Distinctive : pour observer, pour mettre en pratique. » comprenant :

  • 32 jeux pour affiner l’analyse des compétences de l’enfant : capacité de pointage, d’organisation spatiotemporelle, d’évocation, de symbolisation, de mémoire à court terme, de mémoire de travail, de planification… ;
  • les éléments permettant de comprendre le fonctionnement de la grammaire française : les sons, les lettres, les mots, les schémas morphosyntaxiques.

 

LE CLASSEUR 3

« La Méthode Distinctive : pour dire, pour lire, pour écrire. » comprenant :

Ce classeur a de nombreuses utilités. Il permet au travers de nombreux jeux de :

  • Introduire l’écrit, reproposer l’écrit chez des sujets “en échec” après un apprentissage “ordinaire”, faciliter le passe à l’écrit chez les sujets ayant des difficulté d’apprentissage ;
  • entraîner des procédures de lecture ;
  • distinguer des confusions (p/b, b/d, m/n, …) ;
  • distinguer et mémoriser les graphies complexes.