Les étapes de développement de votre enfant

Outil privilégié de la communication, le langage est à la fois témoin et moteur du développement de votre enfant. En plus de lui permettre de communiquer, le langage est le moyen de comprendre, d’apprendre, de créer et d’exister. Il va servir de fondations sur lesquelles votre enfant va asseoir ses apprentissages scolaires ultérieurs : lecture, écriture, calcul. C’est pourquoi il nous a semblé intéressant de vous apporter, à vous parents qui êtes les artisans de la bonne évolution de votre enfant, un certain nombre d’informations concernant le développement de votre enfant dans sa globalité : langage, motricité, éveil ainsi que des petits conseils pour vous épauler tout au long de votre cheminement. Attention, votre enfant est unique. Les âges cités ne sont qu’approximatifs, donnés à titre informatif. L’important sera de retenir la progression régulière dans le développement de votre enfant. Si, toutefois, vous vous inquiétiez ou vous notiez des décalages importants, nous vous conseillerions d’en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant.

Dossier réalisé par Stéphanie ROY, orthophoniste et co-auteur des 2 outils Dialogoris 0/4 ans et Dialogoris 0/4 ans orthophoniste.

De la naissance à 1 mois

À sa naissance, votre bébé a en lui tout ce qu’il faut pour apprendre à parler (audition,vision, motricité) mais il est complètement dépendant de son environnement. Ceux qui l’entourent, et principalement vous, parents, vont lui servir de modèle et lui faire découvrir le plaisir de communiquer et la nécessité d’utiliser le langage.

Lorsqu’on parle au bébé d’une voix douce avec des mots adaptés, assez longuement pour qu’il les perçoive, c’est le miracle de la voix : il ouvre les yeux, se fait attentif, ébauche un sourire.

Paule AIMARD, orthophoniste et médecin pédopsychiatre.

Son corps

Motricité : votre bébé n’a pas encore de tonus musculaire au niveau du tronc, il ne peut donc pas tenir sa tête seul. Ses bras et jambes sont repliés. Il serre les poings et n’aggripe vos doigts que par réflexe. Son activité principale est le sommeil.

Perception auditive : le bébé reconnaît la voix de sa maman et sursaute lorsqu’il entend un bruit fort et brusque. Il s’apaise en entendant de la musique douce mais surtout en entendant la voix de sa maman.

Perception visuelle : bébé reconnaît le visage de sa maman dans un rayon de 30 cm et peut soutenir son regard quelques instants. Il est attiré par les visages. En l’observant, vous verrez qu’il se concentre déjà sur votre bouche et essaie de vous imiter en ouvrant et fermant la bouche.

Communication

Les pleurs de votre bébé peuvent être l’expression de son malaise mais aussi d’une demande, d’un plaisir, d’une tension. Tout doucement vous apprendrez à différencier ces différents pleurs pour lui donner une réponse adaptée. Il ne produit que des sons rauques, qui viennent de sa gorge. Il est sensible aux contrastes de la parole, à son rythme et sa musique. Tout comme il reconnaît le visage de sa maman, il reconnaît sa voix. Votre bébé sait utiliser les muscles nécessaires pour sourire ou faire la moue mais il ne le fait pas encore intentionnellement, de manière volontaire. Dans ce premier mois, le bébé ne se différencie pas de sa maman, il a l’illusion de ne faire qu’un avec elle, ce qui explique qu’il s’apaise à son contact ou au son de sa voix.

Activités et jouets

Il commence à être attiré par les mobiles placés au dessus de son berceau, mais son activité essentielle est de dormir.

De 1 mois à 3 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, lorsqu’il est couché sur le ventre, maintient sa tête et se tient sur les coudes. Il tient également sa tête quand il est assis. Ses mains restent ouvertes plus longtemps et il commence à jouer avec. Il secoue un hochet mais cela reste involontaire. Il commence à sucer son pouce.

Perception auditive : bébé dirige son regard vers l’endroit où il entend un son. Il préfère le son de la voix à tout autre bruit.

Perception visuelle : votre bébé vous suit des yeux quand vous vous déplacez dans la pièce. Il suit également des yeux un objet mais il ne peut pas encore l’attraper. Il repère tout de suite un objet placé au dessus de lui.

Communication

La communication langagière s’établit entre le bébé et sa maman. C’est le début des échanges. Il gazouille, babille. Il module ses pleurs en fonction de ses besoins et exprime son plaisir ou son déplaisir.

À cette communication orale s’associe une communication non-verbale grâce à des gestes, regards, mimiques. Le sourire intentionnel apparaît.

Votre bébé réagit de plus en plus aux adultes. Il sourit d’abord à sa mère, puis, un peu plus tard, aux autres personnes. Il vous appelle pour attirer votre attention et manifeste sa satisfaction avec des gazouillis.

Par contre, tout changement brusque lui fait peur. Pour les tous petits, les différences et changements sont d’abord angoissants avant de devenir intéressants. Votre présence et vos paroles seront là pour le rassurer.

Activités et jouets

Bébé commence à saisir des objets légers et essaie de faire bouger les jouets de son portique. Vous pouvez lui donner des poupées en chiffon, des peluches. Les poupées en chiffon semblent préférables aux peluches qui peuvent provoquer des réactions allergiques. Les boîtes à musique l’aideront à s’apaiser et s’endormir après avoir joué avec son portique.

Lors des promenades, les mobiles fixés à son landau commenceront à l’intéresser. Ces jeux l’aideront à développer ses sens (vision, audition, toucher), et l’inciteront à entrer en relation avec l’autre.

Par contre, il faudra veiller à ne pas proposer d’objets trop lourds ni les placer trop haut. Veillez également à ne pas trop solliciter votre bébé et à respecter ses rythmes. Votre bébé sait déjà s’il est fatigué ou s’il a envie de jouer et il vous le montre en chignant ou en gazouillant de plaisir.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 3 mois à 5 mois

Son corps

Motricité : votre bébé relève maintenant nettement la tête quand il est couché sur le ventre et regarde ce qui se passe autour de lui. Lorsqu’il est couché sur le dos, il aime rouler sur le côté. A 5 mois, il tient assis avec soutien, ce qui ouvre considérablement son champ de vision. Il prend conscience de ses deux mains, joue avec, les porte à sa bouche et peut prendre volontairement un objet que vous mettez à portée de sa main. Il commence à tendre les bras pour essayer d’attrapper le jouet que vous lui présentez.

Perception auditive : bébé est très attiré par les jouets sonores. Il réagit et tourne la tête quand il entend une voix familière.

Perception visuelle : votre bébé suit des yeux, en tournant la tête, un objet qui se déplace et passe de longs moments à observer ses mains. Ses capacités visuelles sont proches des vôtres, il perçoit bon nombre de détails.

Communication

Communication : votre bébé réagit aux différentes intonations de votre voix et perçoit quand vous êtes content ou en colère. Il peut maintenant reconnaître les voix familières de celles qu’il ne connait pas. Il manifeste une attention réelle quand il entend son prénom. Il arrête de pleurer quand vous lui parlez.

Productions : les premiers “arheu”, “abeu” apparaissent accompagnés de gazouillis de plaisir et de satisfaction. Il demande à continuer une activité qui lui plait par ses vocalisations.

À cette période, pendant une quinzaine de jours, votre bébé répond à vos sollicitations par des vocalisations, en écho. Ces réactions s’arrêtent naturellement et normalement.

Bébé traduit de mieux en mieux ses émotions avec des mimiques et commence à rire aux éclats. Il s’intéresse de plus en plus à son environnement et aime être porté à bout de bras pour voir ce qu’il y a autour de lui.

Activités et jouets

Les hochets, peluches et personnages à bascule le passionnent ainsi que les portiques fixés en travers de son lit. Les poupées en chiffon semblent préférables aux peluches à cause des allergies que celles-ci peuvent provoquer.

Ces jouets lui donnent envie de les attraper, de se retourner et de regarder et donc permettent de stimuler sa vue, son audition et sa motricité.

Vous serez attentifs de ne pas lui proposer d’objets trop lourds, trop gros ou trop complexes dans leur forme.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 5 mois à 7 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, quand vous le tenez debout, aime sauter et s’accroupir. Couché, il passe du dos sur le ventre et vice versa. Il adore jouer avec ses pieds quand il est couché. Il tient assis seul mais il tombe s’il se penche. Il commence à ramper. Il prend et relâche volontairement les objets qu’il attrape et commence à se servir de la pince qu’il forme avec son pouce et son petit doigt.

Perception auditive : bébé entend de façon de plus en plus nette.

Perception visuelle : lorsque vous placez votre bébé face à un miroir, il ne se reconnaît pas et pense que c’est un autre enfant. Il veut alors l’attraper, le toucher et même le lécher puisqu’il fait beaucoup d’exploration avec sa bouche. Il découvre les couleurs, les textures, les sensations comme la chaleur, la dureté.

Communication

Compréhension : votre bébé fait le rapport entre certaines activités quotidiennes : faire couler de l’eau dans la baignoire lui indique qu’il va prendre son bain par exemple, vous préparez son biberon, il va donc manger.

Il commence également à saisir les intonations de plaisir ou de mécontentement, le “NON”. Il réagit à son prénom par des vocalisations.

À ce stade, bébé débute une réelle exploration du monde “extérieur”. Il s’intéresse aux personnes, aux objets qu’il touche, manipule, secoue. C’est également le début de l’attention conjointe entre la mère et son enfant pour un objet. Faire attention en même temps à la même chose sera l’occasion d’une multitude d’échanges que votre enfant écoutera avec beaucoup de “sérieux”. Amusez-vous avec les petites comptines sur le corps et vous le verrez ravi !

Productions : bébé maîtrise de mieux en mieux sa voix et ses vocalisations. Il adore “roucouler” plus ou moins fort et s’amuse à claquer sa langue et à faire du bruit en ouvrant ou fermant sa bouche. Il a adopté la chanson de sa langue. Les premières consonnes apparaissent : P, B, M, K et avec elles les ” papapa”, “bababa”, “mamama”.

Les échanges réciproques s’organisent : c’est d’abord vous qui prenez l’initiative de lui parler et il vous répond, puis, peu à peu c’est lui qui entamera l’échange. C’est une étape essentielle car elle est à la base de vos conversations ultérieures. A cette période, le bébé montrera une nette préférence pour sa maman. Il est conscient de sa présence et préfère être nourri et soigné par elle plus que par tout autre adulte ; elle représente son bien-être. Que les papas se rassurent, c’est une réaction tout à fait normale.

Activités et jouets

Les hochets, peluches et personnages à bascule le passionnent ainsi que les portiques fixés en travers de son lit. Ces jouets lui donnent envie de les attraper, de se retourner et de regarder, et donc permettent de stimuler sa vue, son audition et sa motricité.

Vous serez attentifs de ne pas lui proposer d’objets trop lourds, trop gros ou trop complexes dans leur forme.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 7 mois à 9 mois

Son corps

Motricité : votre bébé reste bien assis seul, sans soutien. Il peut se tourner sans tomber, ce qui augmente considérablement son champ de vision et sa découverte du monde. Lorsqu’il est couché sur le ventre, il roule sur le dos et vice versa. Il se met à 4 pattes sans encore pouvoir se déplacer. Il se sert plus précisement de ses doigts et oppose son pouce à ses autres doigts. On le voit souvent prendre des objets entre le pouce et le petit doigt. L’index commence également à avoir un rôle plus précis, ce qui est important car il va servir à pointer du doigt des objets et cette fonction de pointage est primordiale pour le développement ultérieur de son langage.

Perception auditive : bébé reconnaît les bruits des objets familiers comme les aboiements, l’aspirateur.

Perception visuelle : bébé n’a plus son regard centré sur sa maman, il regarde autour de lui ce qui se passe. Lorsqu’il se regarde dans une glace, il ne se reconnait pas encore mais il pressent que ce n’est pas un autre enfant.

Communication

Parallèlement aux imitations des animaux et bruits familiers, bébé exprime de plus en plus ses sentiments avec des mimiques. Il vous fait partager ses joies, peurs, plaisirs et dégoûts avec son visage et ses vocalisations.

Compréhension : bébé fait de gros progrès, il comprend quelques mots grâce à leur contexte, mais aussi “non”, “bravo”, “au revoir”, ” bonjour”.

Productions : votre bébé s’amuse à reproduire la chanson du langage par ses intonations . Il varie ses productions avec des syllabes différentes. Il commence à imiter les bruits pour désigner les objets et les animaux familiers : “broum-broum” pour la voiture, “ouah-ouah” pour les chiens… Il aime aussi chanter avec vous l’air de ses comptines préférées. Il fait maintenant la différence entre les personnes qu’il connait et les inconnus qui lui font peur. Il se précipite alors pour se réfugier auprès de ses parents. C’est une période très riche car bébé commence à vouloir devenir indépendant et à faire ses expériences par lui-même, ce qui n’est pas de tout repos ! Il veut manger tout seul, s’éloigne de sa maman mais n’apprécie pas du tout de la voir partir. C’est la période où le doudou devient très important car il est là pour rassurer bébé lors des séparations.

Activités et jouets

Bébé sera passionné par les tableaux d’éveil, les tapis et matelas d’exploration.

Il commencera à s’intéresser aux cubes à empiler, aux formes à encastrer, aux anneaux à enfiler sur un axe. Les peluches et doudous seront toujours très présents mais leur utilisation va changer progressivement.

Ces jouets lui permettront d’explorer, de voir ses gestes devenir de plus en plus précis, de se déplacer de plus en plus facilement, de commencer à ramper et à se mettre à 4 pattes. Il découvrira les notions de couleurs, de volumes, de matières. La présence de son doudou l’aidera à tolérer plus facilement les séparations et les changements de situations.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 9 mois à 12 mois

Son corps

Motricité : votre bébé marche à 4 pattes, se met debout et se déplace en s’aggripant, d’abord aux meubles ou à vous, puis se lâche, fait quelques pas et tombe. Finalement, à la fin de la première année, votre bébé marche en ne vous tenant plus que d’une main.

Il se baisse pour ramasser les jouets qu’il aime faire tomber volontairement. Il sait maintenant envoyer un ballon et il adore ça. Son indépendance continue à se mettre en place : il boit seul au verre. Il pointe du doigt ce qu’il veut ou ce qu’il a vu avec son index. Ce geste est très important car il vous permettra de traduire en mots ce qu’il vous montre.

Il attrape ses jouets entre le pouce et l’index. Il peut donc prendre des crayons et commencer à gribouiller.

Perception auditive : bébé différencie maintenant de mieux en mieux des mots qui se ressemblent beaucoup.

Perception visuelle : votre bébé, avec ses changements de postures et avec l’acquisition de la marche, voit des choses nouvelles et découvre de plus en plus le monde qui l’entoure. Entre 9 et 18 mois, il se reconnait dans le miroir et se différencie des autres.

Communication

Mimogestualité et éveil : bébé est très curieux de tout ce qui se passe autour de lui et commence à être très actif. Il mime des actions habituelles avec ses peluches et ses poupées comme leur donner à manger ou les laver. Il est d’ailleurs très fier de ce qu’il fait et vous le fait sentir. Il commence également à oublier la présence de sa maman et accepte de plus en plus facilement les échanges avec des personnes qu’il ne connait pas ou peu.

Compréhension : bébé comprend les noms de personnes familières, de jouets, de vêtements, d’abord en les voyant, grâce à leur contexte, puis peu à peu lorsqu’ils sont absents. C’est à ce moment que le petit enfant comprend qu’une personne ou un objet existent toujours même s’il ne les voit plus. À la fin de sa première année, votre enfant comprend une trentaine de mots en contexte et il répond à des demandes simples comme “donne”, “dit au revoir”.

Productions : dans un premier temps, votre bébé vous imite. Son articulation se précise et à la fin de la première année son “répertoire” de consonnes et de voyelles est conforme à votre langue. Il varie de plus en plus ses syllabes lors de ses vocalisations et les premiers mots apparaissent entre 11 et 12 mois. Leur forme est simplifiée, une syllabe généralement : “to” pour le gâteau mais aussi pour l’auto.

C’est donc vous, adultes, qui, en interprétant et en reformulant ce que votre enfant dit, allez lui permettre de bénéficier d’un bain de langage. Ce “bain de langage” est essentiel car il va permettre à votre enfant de rectifier ses essais, petit à petit . Cela l’aidera également à préciser ses pensées et à enrichir son vocabulaire car, à cette époque, un mot traduira une phrase entière, d’une part, mais il sera aussi employé pour désigner plusieurs choses.

Bébé va donc accompagner ses productions orales de gestes, de mimiques, d’intonation marquée et il va pointer du doigt afin de se faire comprendre. Vous verrez alors apparaître les gestes de “coucou” , “au revoir”, “bravo”.

Activités et jouets

Avec le 4 pattes et les débuts de la marche, votre enfant aimera particulièrement les chariots et les porteurs que l’on traîne et que l’on pousse. Vous aurez pris soin de bien vérifier leur stabilité afin d’éviter quelques expériences douloureuses !

Bébé appréciera également beaucoup les jeux de bains, de transvasements, de bruits aquatiques, les gobelets gigognes.

Enfin, c’est l’âge où les enfants commencent à s’intéresser réellement aux livres pour les images et les histoires, et non plus seulement pour le plaisir de les manipuler.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 12 mois à 18 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, vers 15 mois, marche seul, il s’accroupit, se met debout mais il tombe encore souvent. Attention, il est attiré par les escaliers qu’il monte à 4 pattes mais qu’il a du mal à descendre. Il s’amuse à jeter, pousser, tirer à lui les objets qu’il peut maintenant prendre et relâcher de manière précise. Grâce à la précision de ses mouvements, bébé commence à tenir sa cuillère et veut donc manger seul. Jusqu’à 2 ans, c’est l’âge du mouvement.

Perception auditive : bébé entend maintenant des différences très fines entre les mots comme le pain et le bain par exemple.

Communication

Compréhension : Bébé comprend plus de mots qu’il n’en dit, environ 100 à 150. Il comprend des petites phrases en s’aidant encore beaucoup du contexte et peut maintenant répondre à des petites consignes comme “viens dire bonjour”.

Productions : votre bébé dit une cinquantaine de mots, que l’on reconnaît dans son jargon. Ce sont, pour la plupart, des noms. Il commence à associer 2 mots pour faire une phrase mais le plus souvent il ne dit qu’un mot qui a le même sens pour lui qu’une phrase entière, par exemple “to” pour ” donne-moi un gâteau”, “papa ti” pour “papa est parti”. Les sons F, V, L apparaissent.

C’est la période où le “non” fait son apparition. Il est essentiel de donner à votre enfant un cadre et des règles bien définis. Cela lui permet d’organiser sa vision du monde et cela le rassure grâce aux limites qui lui sont fixées.

Ces limites sont d’autant plus importantes que les enfants de cet âge sont très impulsifs dans l’expression de leurs sentiments. Ils réagissent fortement, avec des colères en particulier. Ce cadre leur permettra de se contrôler plus facilement.

Activités et jouets

Votre enfant aime beaucoup imiter des actions qu’il a vues avec des objets qui n’ont rien à voir, par exemple combien de petits garçons imitent leurs parents conduire avec une assiette de dînette !

C’est l’âge “touche à tout” : votre enfant va explorer tout ce qui lui tombe sous la main. Les jouets démontables, encastrables, emboîtables comme les cubes, les transvasements d’un récipient à un autre le raviront ainsi que les formes à encastrer sur les axes différents. Le langage devenant de plus en plus présent, bébé commence à désigner les images dans les petits livres, à écouter attentivement la musique, les comptines, à jouer avec des marionnettes.

Enfin, c’est l’âge du mouvement. Les ballons et trotteurs seront donc très appréciés. D’ailleurs vers 18 mois, votre enfant lance et shoote dans un ballon sans tomber.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 18 mois à 24 mois

Votre bébé est maintenant à l’aise avec la marche et il veut monter et descendre seul les escaliers.

Son autonomie se développe avec l’acquisition d’activités journalières comme se laver le visage, enlever ses chaussures, ouvrir les portes, allumer les lumières, ce qu’il adore faire de multiples fois ! Et quel triomphe quand, à 2 ans, il sait manger seul…
L’autonomie est renforcée par la mise en place progressive de la propreté, d’abord de jour, puis de nuit.

C’est l’époque où, n’ayant pas encore à sa disposition tous les moyens d’exprimer ce qu’il veut, il vient vous prendre par la main pour vous montrer.

Il sait également, à force d’essais, dévisser et revisser.

Communication

Compréhension : il comprend plus de 200 mots et des phrases de plus en plus longues comme ” va chercher ton doudou dans ta chambre “. Votre enfant commence à ranger les mots en catégories comme les animaux, les vêtements, les jouets, par exemple, qu’ il aime vous montrer sur des images. Il désigne également les parties de son corps.

Productions : cette période marque le passage au langage avec l’apparition de petites phrases de 2 à 3 mots. Bébé utilise un “style télégraphique” où les petits mots outils ne sont pas encore intégrés, mais les gestes qu’il fait, son intonation et le contexte vous permettent de le comprendre. Il sera alors très important de redire correctement le message de votre enfant, sans le faire répéter, afin qu’il se fasse des modèles qu’il pourra progressivement reproduire, quand il sera prêt.

On assiste à une “explosion du vocabulaire” : votre enfant apprend 4 à 10 mots nouveaux par jour ! Il utilise de plus en plus de verbes et se nomme avec son prénom. Certains enfants ont encore un vocabulaire très réduit sans que cela soit forcément inquiétant, ils sont plus observateurs qu’acteurs. Il commence à faire la différence entre le féminin et le masculin, le singulier et le pluriel.

Parallèlement, sa prononciation se fait plus précise. Toutefois les dernières syllabes sont encore “mangées”.

Activités et jouets

À cette période, votre enfant adore faire pareil que vous, il vous imite et fait semblant. Les poupées et dînettes seront alors très présentes pour faire à manger, nourrir, laver, promener son “bébé”. C’est également l’âge du mouvement et les enfants seront très attirés par les jeux d’équilibre, les rouleaux. Les premiers puzzles apparaîssent. Les petits aiment beaucoup expérimenter les contacts avec différents matériaux et ils adoreront jouer avec la terre, le sable, la farine qu’ils malaxeront, transvaseront.

Évidemment, il ne faut pas avoir peur de les voir se salir mais toutes ses expériences sont très importantes et elles leur apportent tellement de plaisir qu’il serait dommage de les en priver !

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 2 ans à 3 ans

Son corps

Votre enfant peut maintenant, grâce à un bon équilibre, sauter sur un pied, marcher sur la pointe des pieds et sur ses talons. En ce qui concerne la vie quotidienne, il peut s’habiller et mettre ses chaussures seul. Il commence à se déshabiller, il sait enlever les boutons de son manteau.

Il se sert correctement de sa fourchette.

Il est propre le jour et la nuit bien que quelques petits accidents la nuit ne soient pas préoccupants.

Sa motricité fine devient de plus en plus précise et il peut maintenant bouger ses doigts indépendament les uns des autres. Cela explique que ses dessins ressemblent de moins en moins à des gribouillis : le bonhomme apparaît.

Communication

Compréhension : votre enfant comprend maintenant la plupart des verbes et adjectifs courants, ce qui l’aide à comprendre des phrases de plus en plus longues et complexes.

Il comprend les mots qui vont lui permettre de se situer dans l’espace : en haut / en bas, dedans / dehors, sur / sous / à côté / dans. dans le temps: avant / après, hier / aujourd’hui / demain. Comme toujours, la compréhension de ces mots précède leur utilisation, c’est tout à fait normal. L’enfant distingue également plus précisément les notions de dimensions : petit, gros, grand.

Il connait quelques couleurs et les différentes parties de son corps.

Productions : le vocabulaire de votre enfant devient rapidement plus riche. C’est l’époque de la question ” c’est quoi ça ?” qui revient sans cesse et à tout propos. Parallèlement, ses phrases ne se limitent plus à 2 ou 3 mots accolés. Elles sont de plus en plus complexes et longues. Les verbes et les adjectifs sont plus utilisés ainsi que le pluriel, le singulier, le féminin et masculin qui apparaissent vraiment.

Votre enfant commence également à employer des “petits mots outils” qui ont une grande importance car ils vont lui permettre d’exprimer :

  • la possession : ” c’est à papa ” , ” c’est pour maman”, ” c’est la voiture de Paul “;
  • la localisation dans l’espace : ” papa est dans la voiture” , ” le gâteau est sur la table” , ” il est en haut”;
  • le désir et la négation ” veux pas” qui se transformera à 3 ans en “je veux ” ou “je veux pas “;
  • la disparition : ” a pu”; Les phrases de votre enfant ressemblent de plus en plus aux phrases des “grands”.

Enfin, les notions de temps apparaissent, le passé et le présent d’abord puis le futur.

Tous ces petits mots outils seront d’abord mal utilisés, c’est normal, l’essentiel étant qu’ils existent dans le discours de votre enfant. Votre enfant, qui veut faire de plus en plus de choses tout seul, ” comme un grand”, parle de ce qu’il fait en disant JE. Il se différencie bien des autres en utilisant leur prénom ou les petits mots “toi”, “lui” puis “il” et plus tard “elle”.

C’est l’époque où votre enfant parle très souvent quand il joue seul, il se raconte beaucoup d’histoires.

Activités et jouets

Votre enfant commence réellement, à cette période, à jouer avec les autres enfants.

Les jeux collectifs, qui seront favorisés par l’entrée à l’école, sont très importants pour l’apprentissage de la vie en société. Ils sont très importants car ils installent les notions de respect de l’autre et de ses libertés, donc l’acceptation de règles qui permettront à votre enfant de vivre en société et de construire et structurer sa personnalité.

Il est essentiel, dans ces moments de jeux collectifs, que l’adulte soit là pour canaliser l’impulsivité et les colères possibles, mais également pour imposer les règles et les limites de temps et d’espace.

Ces moments plutôt “vivants”, alterneront avec des moments plus calmes grâce aux puzzles, perles, encastrements.
En ce qui concerne le graphisme, le dessin, les premiers bonhommes apparaissent. Ce sont les fameux “bonhommes tétards” qui sont constitués d’un rond pour la tête et le corps, et de traits pour les jambes et les bras.

Le livre sera de plus en plus présent dans vos moments de jeux. L’enfant adore qu’on lui raconte des histoires. Ces histoires deviendront d’ailleurs souvent le point de départ de ses jeux de déguisement et de “faire semblant” que l’enfant affectionne particulièrement.

Dehors, il se précipitera sur les balançoires, les toboggans et les tricycles.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

De 3 ans à 4 ans

Son corps

Maintenant votre enfant maîtrise bien son corps, ses mouvements sont souples et rapides. Il apprend à faire du vélo sans “petites roues”, il sait s’habiller seul et mettre ses boutons.

Dans un endroit ou sur un parcours qu’il connait, il sait se repérer et se promener seul sans se perdre car il s’est créé un certain nombre de repères dans l’espace.

Communication

Compréhension : elle est de plus en plus précise. Votre enfant comprend petit à petit les mots abstraits, comme les qualités ou les défauts, les comparaisons, plus grand ou plus petit que, les mots exprimant plus finement les notions d’espace: devant / derrière, dessus / dessous, à côté.

Il comprend, use et abuse des questions “où ?”, “comment ?”, “pourquoi ?”.

Productions : votre enfant parle maintenant comme un grand. Il fait des phrases de 6-7 mots en les reliant entre elles par “et”. C’est une étape très importante car en reliant deux phrases il montre qu’il fait le lien, dans sa tête, entre deux idées, entre deux évènements : “maman est partie et papa est dans le jardin”.

Les phrases sont, pour la plupart, bien construites. Votre enfant utilise correctement le pluriel. Les verbes sont mieux conjugués mais il n’est pas rare d’entendre encore des erreurs de type “les enfants sontaient dehors”. Les notions de présent, de passé et de futur sont bien présentes.

On note encore, et c’est normal, des difficultés dans l’utilisation des petits mots outils : “je donne à le garçon”.
Il emploie pour nommer les personnes les pronoms “je”, “tu”, “il”, “elle”, “on”.

Votre enfant parle tout le temps et “comme un grand”. Il raconte ce qu’il a fait à l’école, il sait dire son nom, son âge, s’il est un garçon ou une fille. Il connaît toutes les parties de son corps, les formes et les couleurs principales.

À 4 ans, le langage oral est installé : il comprend ce que vous lui dites et, à l’inverse, il est capable de dire ce qu’il pense avec aisance.
Son articulation est maîtrisée pour l’essentiel, même s’il confond, déforme ou oublie peut-être encore les sons “s”, “z”, “ch”, “j”, “l”, et “r”.

Jusqu’alors ce qu’il disait était étroitement lié à ce qu’il faisait dans l’instant présent, votre enfant peut maintenant exprimer ce qu’il pense et ce qu’il fera ou ce qu’il a fait.

Parallèlement, il est capable d’adapter sa façon de parler à la personne qu’il a en face de lui. Il parlera “bébé” à son petit frère et normalement à des adultes.

Si sa langue maternelle est bien installée, il est normalement équipé pour :

  • communiquer avec les autres,
  • développer son propre langage intérieur et son imagination,
  • accepter et mettre à profit les apprentissages qui vont lui être proposés à l’école.

Son langage, en plus de lui permettre de communiquer avec les autres, va lui servir de fondations sur lesquelles il va bâtir son langage adulte et les apprentissages complexes : la lecture, l’écriture et le calcul.

Activités et jouets

À cette période, les jeux deviennent plus calmes car moins dans l’action.

Les enfants peuvent jouer de longs moments seuls avec leur poupée ou leurs petits personnages en s’inventant et en se racontant des histoires qui imitent la vie quotidienne ou les histoires qui leur ont été lues.

C’est à cet âge que l’on voit apparaître les “copains imaginaires”. De ce fait, tout ce qui fera intervenir l’imagination et la création va leur plaire :

  • la peinture, la pâte à modeler ou la pâte à sel,
  • les poupées et les dînettes,
  • les déguisements,
  • les personnages de type “playmobils”,
  • les petites voitures et leurs circuits,
  • les “briques” de type “légo”.

S’il est bon d’accompagner votre enfant lors de ses activités créatives, surtout veillez à ne pas faire à sa place pour qu’il puisse rééllement s’exprimer.

À cet âge, il nous semble important que l’enfant ait un petit coin bien à lui où il pourra exposer ses oeuvres et “ranger” ses affaires, différemment de ses frères et soeurs.

Les premiers jeux de société apparaîtront également. Ils viseront à développer les capacités d’attention, de mémorisation, de catégorisation et d’association.

Vous pourrez jouer avec :

  • les dominos,
  • les lotos,
  • les mémorys,
  • les puzzles,
  • les mosaïques et les perles.

Le livre tient bien sûr une place essentielle à cet âge, particulièrement à l’heure du coucher où la lecture de la petite histoire est un moment très attendu en général par nos bout’choux.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

Dossier réalisé par Stéphanie ROY, orthophoniste et co-auteur des 2 outils Dialogoris 0/4 ans et Dialogoris 0/4 ans orthophoniste.

Toutes les pages

De la naissance à 1 mois

À sa naissance, votre bébé a en lui tout ce qu’il faut pour apprendre à parler (audition,vision, motricité) mais il est complètement dépendant de son environnement. Ceux qui l’entourent, et principalement vous, parents, vont lui servir de modèle et lui faire découvrir le plaisir de communiquer et la nécessité d’utiliser le langage.

Lorsqu’on parle au bébé d’une voix douce avec des mots adaptés, assez longuement pour qu’il les perçoive, c’est le miracle de la voix : il ouvre les yeux, se fait attentif, ébauche un sourire.

Paule AIMARD, orthophoniste et médecin pédopsychiatre.

Son corps

Motricité : votre bébé n’a pas encore de tonus musculaire au niveau du tronc, il ne peut donc pas tenir sa tête seul. Ses bras et jambes sont repliés. Il serre les poings et n’aggripe vos doigts que par réflexe. Son activité principale est le sommeil.

Perception auditive : le bébé reconnaît la voix de sa maman et sursaute lorsqu’il entend un bruit fort et brusque. Il s’apaise en entendant de la musique douce mais surtout en entendant la voix de sa maman.

Perception visuelle : bébé reconnaît le visage de sa maman dans un rayon de 30 cm et peut soutenir son regard quelques instants. Il est attiré par les visages. En l’observant, vous verrez qu’il se concentre déjà sur votre bouche et essaie de vous imiter en ouvrant et fermant la bouche.

Communication

Les pleurs de votre bébé peuvent être l’expression de son malaise mais aussi d’une demande, d’un plaisir, d’une tension. Tout doucement vous apprendrez à différencier ces différents pleurs pour lui donner une réponse adaptée. Il ne produit que des sons rauques, qui viennent de sa gorge. Il est sensible aux contrastes de la parole, à son rythme et sa musique. Tout comme il reconnaît le visage de sa maman, il reconnaît sa voix. Votre bébé sait utiliser les muscles nécessaires pour sourire ou faire la moue mais il ne le fait pas encore intentionnellement, de manière volontaire. Dans ce premier mois, le bébé ne se différencie pas de sa maman, il a l’illusion de ne faire qu’un avec elle, ce qui explique qu’il s’apaise à son contact ou au son de sa voix.

Activités et jouets

Il commence à être attiré par les mobiles placés au dessus de son berceau, mais son activité essentielle est de dormir.



De 1 mois à 3 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, lorsqu’il est couché sur le ventre, maintient sa tête et se tient sur les coudes. Il tient également sa tête quand il est assis. Ses mains restent ouvertes plus longtemps et il commence à jouer avec. Il secoue un hochet mais cela reste involontaire. Il commence à sucer son pouce.

Perception auditive : bébé dirige son regard vers l’endroit où il entend un son. Il préfère le son de la voix à tout autre bruit.

Perception visuelle : votre bébé vous suit des yeux quand vous vous déplacez dans la pièce. Il suit également des yeux un objet mais il ne peut pas encore l’attraper. Il repère tout de suite un objet placé au dessus de lui.

Communication

La communication langagière s’établit entre le bébé et sa maman. C’est le début des échanges. Il gazouille, babille. Il module ses pleurs en fonction de ses besoins et exprime son plaisir ou son déplaisir.

À cette communication orale s’associe une communication non-verbale grâce à des gestes, regards, mimiques. Le sourire intentionnel apparaît.

Votre bébé réagit de plus en plus aux adultes. Il sourit d’abord à sa mère, puis, un peu plus tard, aux autres personnes. Il vous appelle pour attirer votre attention et manifeste sa satisfaction avec des gazouillis.

Par contre, tout changement brusque lui fait peur. Pour les tous petits, les différences et changements sont d’abord angoissants avant de devenir intéressants. Votre présence et vos paroles seront là pour le rassurer.

Activités et jouets

Bébé commence à saisir des objets légers et essaie de faire bouger les jouets de son portique. Vous pouvez lui donner des poupées en chiffon, des peluches. Les poupées en chiffon semblent préférables aux peluches qui peuvent provoquer des réactions allergiques. Les boîtes à musique l’aideront à s’apaiser et s’endormir après avoir joué avec son portique.

Lors des promenades, les mobiles fixés à son landau commenceront à l’intéresser. Ces jeux l’aideront à développer ses sens (vision, audition, toucher), et l’inciteront à entrer en relation avec l’autre.

Par contre, il faudra veiller à ne pas proposer d’objets trop lourds ni les placer trop haut. Veillez également à ne pas trop solliciter votre bébé et à respecter ses rythmes. Votre bébé sait déjà s’il est fatigué ou s’il a envie de jouer et il vous le montre en chignant ou en gazouillant de plaisir.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 3 mois à 5 mois

Son corps

Motricité : votre bébé relève maintenant nettement la tête quand il est couché sur le ventre et regarde ce qui se passe autour de lui. Lorsqu’il est couché sur le dos, il aime rouler sur le côté. A 5 mois, il tient assis avec soutien, ce qui ouvre considérablement son champ de vision. Il prend conscience de ses deux mains, joue avec, les porte à sa bouche et peut prendre volontairement un objet que vous mettez à portée de sa main. Il commence à tendre les bras pour essayer d’attrapper le jouet que vous lui présentez.

Perception auditive : bébé est très attiré par les jouets sonores. Il réagit et tourne la tête quand il entend une voix familière.

Perception visuelle : votre bébé suit des yeux, en tournant la tête, un objet qui se déplace et passe de longs moments à observer ses mains. Ses capacités visuelles sont proches des vôtres, il perçoit bon nombre de détails.

Communication

Communication : votre bébé réagit aux différentes intonations de votre voix et perçoit quand vous êtes content ou en colère. Il peut maintenant reconnaître les voix familières de celles qu’il ne connait pas. Il manifeste une attention réelle quand il entend son prénom. Il arrête de pleurer quand vous lui parlez.

Productions : les premiers “arheu”, “abeu” apparaissent accompagnés de gazouillis de plaisir et de satisfaction. Il demande à continuer une activité qui lui plait par ses vocalisations.

À cette période, pendant une quinzaine de jours, votre bébé répond à vos sollicitations par des vocalisations, en écho. Ces réactions s’arrêtent naturellement et normalement.

Bébé traduit de mieux en mieux ses émotions avec des mimiques et commence à rire aux éclats. Il s’intéresse de plus en plus à son environnement et aime être porté à bout de bras pour voir ce qu’il y a autour de lui.

Activités et jouets

Les hochets, peluches et personnages à bascule le passionnent ainsi que les portiques fixés en travers de son lit. Les poupées en chiffon semblent préférables aux peluches à cause des allergies que celles-ci peuvent provoquer.

Ces jouets lui donnent envie de les attraper, de se retourner et de regarder et donc permettent de stimuler sa vue, son audition et sa motricité.

Vous serez attentifs de ne pas lui proposer d’objets trop lourds, trop gros ou trop complexes dans leur forme.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 5 mois à 7 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, quand vous le tenez debout, aime sauter et s’accroupir. Couché, il passe du dos sur le ventre et vice versa. Il adore jouer avec ses pieds quand il est couché. Il tient assis seul mais il tombe s’il se penche. Il commence à ramper. Il prend et relâche volontairement les objets qu’il attrape et commence à se servir de la pince qu’il forme avec son pouce et son petit doigt.

Perception auditive : bébé entend de façon de plus en plus nette.

Perception visuelle : lorsque vous placez votre bébé face à un miroir, il ne se reconnaît pas et pense que c’est un autre enfant. Il veut alors l’attraper, le toucher et même le lécher puisqu’il fait beaucoup d’exploration avec sa bouche. Il découvre les couleurs, les textures, les sensations comme la chaleur, la dureté.

Communication

Compréhension : votre bébé fait le rapport entre certaines activités quotidiennes : faire couler de l’eau dans la baignoire lui indique qu’il va prendre son bain par exemple, vous préparez son biberon, il va donc manger.

Il commence également à saisir les intonations de plaisir ou de mécontentement, le “NON”. Il réagit à son prénom par des vocalisations.

À ce stade, bébé débute une réelle exploration du monde “extérieur”. Il s’intéresse aux personnes, aux objets qu’il touche, manipule, secoue. C’est également le début de l’attention conjointe entre la mère et son enfant pour un objet. Faire attention en même temps à la même chose sera l’occasion d’une multitude d’échanges que votre enfant écoutera avec beaucoup de “sérieux”. Amusez-vous avec les petites comptines sur le corps et vous le verrez ravi !

Productions : bébé maîtrise de mieux en mieux sa voix et ses vocalisations. Il adore “roucouler” plus ou moins fort et s’amuse à claquer sa langue et à faire du bruit en ouvrant ou fermant sa bouche. Il a adopté la chanson de sa langue. Les premières consonnes apparaissent : P, B, M, K et avec elles les ” papapa”, “bababa”, “mamama”.

Les échanges réciproques s’organisent : c’est d’abord vous qui prenez l’initiative de lui parler et il vous répond, puis, peu à peu c’est lui qui entamera l’échange. C’est une étape essentielle car elle est à la base de vos conversations ultérieures. A cette période, le bébé montrera une nette préférence pour sa maman. Il est conscient de sa présence et préfère être nourri et soigné par elle plus que par tout autre adulte ; elle représente son bien-être. Que les papas se rassurent, c’est une réaction tout à fait normale.

Activités et jouets

Les hochets, peluches et personnages à bascule le passionnent ainsi que les portiques fixés en travers de son lit. Ces jouets lui donnent envie de les attraper, de se retourner et de regarder, et donc permettent de stimuler sa vue, son audition et sa motricité.

Vous serez attentifs de ne pas lui proposer d’objets trop lourds, trop gros ou trop complexes dans leur forme.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 7 mois à 9 mois

Son corps

Motricité : votre bébé reste bien assis seul, sans soutien. Il peut se tourner sans tomber, ce qui augmente considérablement son champ de vision et sa découverte du monde. Lorsqu’il est couché sur le ventre, il roule sur le dos et vice versa. Il se met à 4 pattes sans encore pouvoir se déplacer. Il se sert plus précisement de ses doigts et oppose son pouce à ses autres doigts. On le voit souvent prendre des objets entre le pouce et le petit doigt. L’index commence également à avoir un rôle plus précis, ce qui est important car il va servir à pointer du doigt des objets et cette fonction de pointage est primordiale pour le développement ultérieur de son langage.

Perception auditive : bébé reconnaît les bruits des objets familiers comme les aboiements, l’aspirateur.

Perception visuelle : bébé n’a plus son regard centré sur sa maman, il regarde autour de lui ce qui se passe. Lorsqu’il se regarde dans une glace, il ne se reconnait pas encore mais il pressent que ce n’est pas un autre enfant.

Communication

Parallèlement aux imitations des animaux et bruits familiers, bébé exprime de plus en plus ses sentiments avec des mimiques. Il vous fait partager ses joies, peurs, plaisirs et dégoûts avec son visage et ses vocalisations.

Compréhension : bébé fait de gros progrès, il comprend quelques mots grâce à leur contexte, mais aussi “non”, “bravo”, “au revoir”, ” bonjour”.

Productions : votre bébé s’amuse à reproduire la chanson du langage par ses intonations . Il varie ses productions avec des syllabes différentes. Il commence à imiter les bruits pour désigner les objets et les animaux familiers : “broum-broum” pour la voiture, “ouah-ouah” pour les chiens… Il aime aussi chanter avec vous l’air de ses comptines préférées. Il fait maintenant la différence entre les personnes qu’il connait et les inconnus qui lui font peur. Il se précipite alors pour se réfugier auprès de ses parents. C’est une période très riche car bébé commence à vouloir devenir indépendant et à faire ses expériences par lui-même, ce qui n’est pas de tout repos ! Il veut manger tout seul, s’éloigne de sa maman mais n’apprécie pas du tout de la voir partir. C’est la période où le doudou devient très important car il est là pour rassurer bébé lors des séparations.

Activités et jouets

Bébé sera passionné par les tableaux d’éveil, les tapis et matelas d’exploration.

Il commencera à s’intéresser aux cubes à empiler, aux formes à encastrer, aux anneaux à enfiler sur un axe. Les peluches et doudous seront toujours très présents mais leur utilisation va changer progressivement.

Ces jouets lui permettront d’explorer, de voir ses gestes devenir de plus en plus précis, de se déplacer de plus en plus facilement, de commencer à ramper et à se mettre à 4 pattes. Il découvrira les notions de couleurs, de volumes, de matières. La présence de son doudou l’aidera à tolérer plus facilement les séparations et les changements de situations.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 9 mois à 12 mois

Son corps

Motricité : votre bébé marche à 4 pattes, se met debout et se déplace en s’aggripant, d’abord aux meubles ou à vous, puis se lâche, fait quelques pas et tombe. Finalement, à la fin de la première année, votre bébé marche en ne vous tenant plus que d’une main.

Il se baisse pour ramasser les jouets qu’il aime faire tomber volontairement. Il sait maintenant envoyer un ballon et il adore ça. Son indépendance continue à se mettre en place : il boit seul au verre. Il pointe du doigt ce qu’il veut ou ce qu’il a vu avec son index. Ce geste est très important car il vous permettra de traduire en mots ce qu’il vous montre.

Il attrape ses jouets entre le pouce et l’index. Il peut donc prendre des crayons et commencer à gribouiller.

Perception auditive : bébé différencie maintenant de mieux en mieux des mots qui se ressemblent beaucoup.

Perception visuelle : votre bébé, avec ses changements de postures et avec l’acquisition de la marche, voit des choses nouvelles et découvre de plus en plus le monde qui l’entoure. Entre 9 et 18 mois, il se reconnait dans le miroir et se différencie des autres.

Communication

Mimogestualité et éveil : bébé est très curieux de tout ce qui se passe autour de lui et commence à être très actif. Il mime des actions habituelles avec ses peluches et ses poupées comme leur donner à manger ou les laver. Il est d’ailleurs très fier de ce qu’il fait et vous le fait sentir. Il commence également à oublier la présence de sa maman et accepte de plus en plus facilement les échanges avec des personnes qu’il ne connait pas ou peu.

Compréhension : bébé comprend les noms de personnes familières, de jouets, de vêtements, d’abord en les voyant, grâce à leur contexte, puis peu à peu lorsqu’ils sont absents. C’est à ce moment que le petit enfant comprend qu’une personne ou un objet existent toujours même s’il ne les voit plus. À la fin de sa première année, votre enfant comprend une trentaine de mots en contexte et il répond à des demandes simples comme “donne”, “dit au revoir”.

Productions : dans un premier temps, votre bébé vous imite. Son articulation se précise et à la fin de la première année son “répertoire” de consonnes et de voyelles est conforme à votre langue. Il varie de plus en plus ses syllabes lors de ses vocalisations et les premiers mots apparaissent entre 11 et 12 mois. Leur forme est simplifiée, une syllabe généralement : “to” pour le gâteau mais aussi pour l’auto.

C’est donc vous, adultes, qui, en interprétant et en reformulant ce que votre enfant dit, allez lui permettre de bénéficier d’un bain de langage. Ce “bain de langage” est essentiel car il va permettre à votre enfant de rectifier ses essais, petit à petit . Cela l’aidera également à préciser ses pensées et à enrichir son vocabulaire car, à cette époque, un mot traduira une phrase entière, d’une part, mais il sera aussi employé pour désigner plusieurs choses.

Bébé va donc accompagner ses productions orales de gestes, de mimiques, d’intonation marquée et il va pointer du doigt afin de se faire comprendre. Vous verrez alors apparaître les gestes de “coucou” , “au revoir”, “bravo”.

Activités et jouets

Avec le 4 pattes et les débuts de la marche, votre enfant aimera particulièrement les chariots et les porteurs que l’on traîne et que l’on pousse. Vous aurez pris soin de bien vérifier leur stabilité afin d’éviter quelques expériences douloureuses !

Bébé appréciera également beaucoup les jeux de bains, de transvasements, de bruits aquatiques, les gobelets gigognes.

Enfin, c’est l’âge où les enfants commencent à s’intéresser réellement aux livres pour les images et les histoires, et non plus seulement pour le plaisir de les manipuler.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 12 mois à 18 mois

Son corps

Motricité : votre bébé, vers 15 mois, marche seul, il s’accroupit, se met debout mais il tombe encore souvent. Attention, il est attiré par les escaliers qu’il monte à 4 pattes mais qu’il a du mal à descendre. Il s’amuse à jeter, pousser, tirer à lui les objets qu’il peut maintenant prendre et relâcher de manière précise. Grâce à la précision de ses mouvements, bébé commence à tenir sa cuillère et veut donc manger seul. Jusqu’à 2 ans, c’est l’âge du mouvement.

Perception auditive : bébé entend maintenant des différences très fines entre les mots comme le pain et le bain par exemple.

Communication

Compréhension : Bébé comprend plus de mots qu’il n’en dit, environ 100 à 150. Il comprend des petites phrases en s’aidant encore beaucoup du contexte et peut maintenant répondre à des petites consignes comme “viens dire bonjour”.

Productions : votre bébé dit une cinquantaine de mots, que l’on reconnaît dans son jargon. Ce sont, pour la plupart, des noms. Il commence à associer 2 mots pour faire une phrase mais le plus souvent il ne dit qu’un mot qui a le même sens pour lui qu’une phrase entière, par exemple “to” pour ” donne-moi un gâteau”, “papa ti” pour “papa est parti”. Les sons F, V, L apparaissent.

C’est la période où le “non” fait son apparition. Il est essentiel de donner à votre enfant un cadre et des règles bien définis. Cela lui permet d’organiser sa vision du monde et cela le rassure grâce aux limites qui lui sont fixées.

Ces limites sont d’autant plus importantes que les enfants de cet âge sont très impulsifs dans l’expression de leurs sentiments. Ils réagissent fortement, avec des colères en particulier. Ce cadre leur permettra de se contrôler plus facilement.

Activités et jouets

Votre enfant aime beaucoup imiter des actions qu’il a vues avec des objets qui n’ont rien à voir, par exemple combien de petits garçons imitent leurs parents conduire avec une assiette de dînette !

C’est l’âge “touche à tout” : votre enfant va explorer tout ce qui lui tombe sous la main. Les jouets démontables, encastrables, emboîtables comme les cubes, les transvasements d’un récipient à un autre le raviront ainsi que les formes à encastrer sur les axes différents. Le langage devenant de plus en plus présent, bébé commence à désigner les images dans les petits livres, à écouter attentivement la musique, les comptines, à jouer avec des marionnettes.

Enfin, c’est l’âge du mouvement. Les ballons et trotteurs seront donc très appréciés. D’ailleurs vers 18 mois, votre enfant lance et shoote dans un ballon sans tomber.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 18 mois à 24 mois

Son corps

Votre bébé est maintenant à l’aise avec la marche et il veut monter et descendre seul les escaliers.

Son autonomie se développe avec l’acquisition d’activités journalières comme se laver le visage, enlever ses chaussures, ouvrir les portes, allumer les lumières, ce qu’il adore faire de multiples fois ! Et quel triomphe quand, à 2 ans, il sait manger seul…
L’autonomie est renforcée par la mise en place progressive de la propreté, d’abord de jour, puis de nuit.

C’est l’époque où, n’ayant pas encore à sa disposition tous les moyens d’exprimer ce qu’il veut, il vient vous prendre par la main pour vous montrer.

Il sait également, à force d’essais, dévisser et revisser.

Communication

Compréhension : il comprend plus de 200 mots et des phrases de plus en plus longues comme ” va chercher ton doudou dans ta chambre “. Votre enfant commence à ranger les mots en catégories comme les animaux, les vêtements, les jouets, par exemple, qu’ il aime vous montrer sur des images. Il désigne également les parties de son corps.

Productions : cette période marque le passage au langage avec l’apparition de petites phrases de 2 à 3 mots. Bébé utilise un “style télégraphique” où les petits mots outils ne sont pas encore intégrés, mais les gestes qu’il fait, son intonation et le contexte vous permettent de le comprendre. Il sera alors très important de redire correctement le message de votre enfant, sans le faire répéter, afin qu’il se fasse des modèles qu’il pourra progressivement reproduire, quand il sera prêt.

On assiste à une “explosion du vocabulaire” : votre enfant apprend 4 à 10 mots nouveaux par jour ! Il utilise de plus en plus de verbes et se nomme avec son prénom. Certains enfants ont encore un vocabulaire très réduit sans que cela soit forcément inquiétant, ils sont plus observateurs qu’acteurs. Il commence à faire la différence entre le féminin et le masculin, le singulier et le pluriel.

Parallèlement, sa prononciation se fait plus précise. Toutefois les dernières syllabes sont encore “mangées”.

Activités et jouets

À cette période, votre enfant adore faire pareil que vous, il vous imite et fait semblant. Les poupées et dînettes seront alors très présentes pour faire à manger, nourrir, laver, promener son “bébé”. C’est également l’âge du mouvement et les enfants seront très attirés par les jeux d’équilibre, les rouleaux. Les premiers puzzles apparaîssent. Les petits aiment beaucoup expérimenter les contacts avec différents matériaux et ils adoreront jouer avec la terre, le sable, la farine qu’ils malaxeront, transvaseront.

Évidemment, il ne faut pas avoir peur de les voir se salir mais toutes ses expériences sont très importantes et elles leur apportent tellement de plaisir qu’il serait dommage de les en priver !

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 2 ans à 3 ans

Son corps

Votre enfant peut maintenant, grâce à un bon équilibre, sauter sur un pied, marcher sur la pointe des pieds et sur ses talons. En ce qui concerne la vie quotidienne, il peut s’habiller et mettre ses chaussures seul. Il commence à se déshabiller, il sait enlever les boutons de son manteau.

Il se sert correctement de sa fourchette.

Il est propre le jour et la nuit bien que quelques petits accidents la nuit ne soient pas préoccupants.

Sa motricité fine devient de plus en plus précise et il peut maintenant bouger ses doigts indépendament les uns des autres. Cela explique que ses dessins ressemblent de moins en moins à des gribouillis : le bonhomme apparaît.

Communication

Compréhension : votre enfant comprend maintenant la plupart des verbes et adjectifs courants, ce qui l’aide à comprendre des phrases de plus en plus longues et complexes.

Il comprend les mots qui vont lui permettre de se situer dans l’espace : en haut / en bas, dedans / dehors, sur / sous / à côté / dans. dans le temps: avant / après, hier / aujourd’hui / demain. Comme toujours, la compréhension de ces mots précède leur utilisation, c’est tout à fait normal. L’enfant distingue également plus précisément les notions de dimensions : petit, gros, grand.

Il connait quelques couleurs et les différentes parties de son corps.

Productions : le vocabulaire de votre enfant devient rapidement plus riche. C’est l’époque de la question ” c’est quoi ça ?” qui revient sans cesse et à tout propos. Parallèlement, ses phrases ne se limitent plus à 2 ou 3 mots accolés. Elles sont de plus en plus complexes et longues. Les verbes et les adjectifs sont plus utilisés ainsi que le pluriel, le singulier, le féminin et masculin qui apparaissent vraiment.

Votre enfant commence également à employer des “petits mots outils” qui ont une grande importance car ils vont lui permettre d’exprimer :

  • la possession : ” c’est à papa ” , ” c’est pour maman”, ” c’est la voiture de Paul “;
  • la localisation dans l’espace : ” papa est dans la voiture” , ” le gâteau est sur la table” , ” il est en haut”;
  • le désir et la négation ” veux pas” qui se transformera à 3 ans en “je veux ” ou “je veux pas “;
  • la disparition : ” a pu”; Les phrases de votre enfant ressemblent de plus en plus aux phrases des “grands”.

Enfin, les notions de temps apparaissent, le passé et le présent d’abord puis le futur.

Tous ces petits mots outils seront d’abord mal utilisés, c’est normal, l’essentiel étant qu’ils existent dans le discours de votre enfant. Votre enfant, qui veut faire de plus en plus de choses tout seul, ” comme un grand”, parle de ce qu’il fait en disant JE. Il se différencie bien des autres en utilisant leur prénom ou les petits mots “toi”, “lui” puis “il” et plus tard “elle”.

C’est l’époque où votre enfant parle très souvent quand il joue seul, il se raconte beaucoup d’histoires.

Activités et jouets

Votre enfant commence réellement, à cette période, à jouer avec les autres enfants.

Les jeux collectifs, qui seront favorisés par l’entrée à l’école, sont très importants pour l’apprentissage de la vie en société. Ils sont très importants car ils installent les notions de respect de l’autre et de ses libertés, donc l’acceptation de règles qui permettront à votre enfant de vivre en société et de construire et structurer sa personnalité.

Il est essentiel, dans ces moments de jeux collectifs, que l’adulte soit là pour canaliser l’impulsivité et les colères possibles, mais également pour imposer les règles et les limites de temps et d’espace.

Ces moments plutôt “vivants”, alterneront avec des moments plus calmes grâce aux puzzles, perles, encastrements.
En ce qui concerne le graphisme, le dessin, les premiers bonhommes apparaissent. Ce sont les fameux “bonhommes tétards” qui sont constitués d’un rond pour la tête et le corps, et de traits pour les jambes et les bras.

Le livre sera de plus en plus présent dans vos moments de jeux. L’enfant adore qu’on lui raconte des histoires. Ces histoires deviendront d’ailleurs souvent le point de départ de ses jeux de déguisement et de “faire semblant” que l’enfant affectionne particulièrement.

Dehors, il se précipitera sur les balançoires, les toboggans et les tricycles.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.



De 3 ans à 4 ans

Son corps

Maintenant votre enfant maîtrise bien son corps, ses mouvements sont souples et rapides. Il apprend à faire du vélo sans “petites roues”, il sait s’habiller seul et mettre ses boutons.

Dans un endroit ou sur un parcours qu’il connait, il sait se repérer et se promener seul sans se perdre car il s’est créé un certain nombre de repères dans l’espace.

Communication

Compréhension : elle est de plus en plus précise. Votre enfant comprend petit à petit les mots abstraits, comme les qualités ou les défauts, les comparaisons, plus grand ou plus petit que, les mots exprimant plus finement les notions d’espace: devant / derrière, dessus / dessous, à côté.

Il comprend, use et abuse des questions “où ?”, “comment ?”, “pourquoi ?”.

Productions : votre enfant parle maintenant comme un grand. Il fait des phrases de 6-7 mots en les reliant entre elles par “et”. C’est une étape très importante car en reliant deux phrases il montre qu’il fait le lien, dans sa tête, entre deux idées, entre deux évènements : “maman est partie et papa est dans le jardin”.

Les phrases sont, pour la plupart, bien construites. Votre enfant utilise correctement le pluriel. Les verbes sont mieux conjugués mais il n’est pas rare d’entendre encore des erreurs de type “les enfants sontaient dehors”. Les notions de présent, de passé et de futur sont bien présentes.

On note encore, et c’est normal, des difficultés dans l’utilisation des petits mots outils : “je donne à le garçon”.
Il emploie pour nommer les personnes les pronoms “je”, “tu”, “il”, “elle”, “on”.

Votre enfant parle tout le temps et “comme un grand”. Il raconte ce qu’il a fait à l’école, il sait dire son nom, son âge, s’il est un garçon ou une fille. Il connaît toutes les parties de son corps, les formes et les couleurs principales.

À 4 ans, le langage oral est installé : il comprend ce que vous lui dites et, à l’inverse, il est capable de dire ce qu’il pense avec aisance.
Son articulation est maîtrisée pour l’essentiel, même s’il confond, déforme ou oublie peut-être encore les sons “s”, “z”, “ch”, “j”, “l”, et “r”.

Jusqu’alors ce qu’il disait était étroitement lié à ce qu’il faisait dans l’instant présent, votre enfant peut maintenant exprimer ce qu’il pense et ce qu’il fera ou ce qu’il a fait.

Parallèlement, il est capable d’adapter sa façon de parler à la personne qu’il a en face de lui. Il parlera “bébé” à son petit frère et normalement à des adultes.

Si sa langue maternelle est bien installée, il est normalement équipé pour :

  • communiquer avec les autres,
  • développer son propre langage intérieur et son imagination,
  • accepter et mettre à profit les apprentissages qui vont lui être proposés à l’école.

Son langage, en plus de lui permettre de communiquer avec les autres, va lui servir de fondations sur lesquelles il va bâtir son langage adulte et les apprentissages complexes : la lecture, l’écriture et le calcul.

Activités et jouets

À cette période, les jeux deviennent plus calmes car moins dans l’action.

Les enfants peuvent jouer de longs moments seuls avec leur poupée ou leurs petits personnages en s’inventant et en se racontant des histoires qui imitent la vie quotidienne ou les histoires qui leur ont été lues.

C’est à cet âge que l’on voit apparaître les “copains imaginaires”. De ce fait, tout ce qui fera intervenir l’imagination et la création va leur plaire :

  • la peinture, la pâte à modeler ou la pâte à sel,
  • les poupées et les dînettes,
  • les déguisements,
  • les personnages de type “playmobils”,
  • les petites voitures et leurs circuits,
  • les “briques” de type “légo”.

S’il est bon d’accompagner votre enfant lors de ses activités créatives, surtout veillez à ne pas faire à sa place pour qu’il puisse rééllement s’exprimer.

À cet âge, il nous semble important que l’enfant ait un petit coin bien à lui où il pourra exposer ses oeuvres et “ranger” ses affaires, différemment de ses frères et soeurs.

Les premiers jeux de société apparaîtront également. Ils viseront à développer les capacités d’attention, de mémorisation, de catégorisation et d’association.

Vous pourrez jouer avec :

  • les dominos,
  • les lotos,
  • les mémorys,
  • les puzzles,
  • les mosaïques et les perles.

Le livre tient bien sûr une place essentielle à cet âge, particulièrement à l’heure du coucher où la lecture de la petite histoire est un moment très attendu en général par nos bout’choux.

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner.

Dossier réalisé par Stéphanie ROY, orthophoniste et co-auteur des 2 outils Dialogoris 0/4 ans et Dialogoris 0/4 ans orthophoniste.