Les dossiers Com-Médic

Des informations utiles sur le développement de l'enfant de 0 à 4 ans et la communication

 

Manières de parler aux enfants

De même qu’il est important de réagir aux demandes de votre bébé, nous parents, pour que la communication soit riche, nous allons nous adapter naturellement à son "niveau".

Dossier réalisé par Stéphanie ROY, Orthophoniste et co-auteur des 2 outils "Dialogoris 0/4 ans" et "Dialogoris 0/4 ans orthophoniste".

De la naissance à huit mois environ

Nous "parlerons bébé" :

  • Notre voix se fait plus aiguë et mélodieuse quand nous nous adressons à notre bébé et nous ralentissons notre rythme de parole en faisant plus de pauses entre les mots,
  • Nos phrases se font plus courtes et plus simples. Nous utilisons des mots familiers sans pour autant employer un vocabulaire " bébête ". Un enfant, même tout petit est tout à fait capable de comprendre " un chien ", il est inutile de lui dire le " ouah-ouah " !
  • Nous faisons de nombreuses répétitions, " boire, tu veux à boire ? ", qui sont essentielles car elles permettent à l’enfant de repérer les mots importants et de les enregistrer plus facilement.

De huit à treize mois

Bébé manifeste de plus en plus d’intérêt pour les choses, les évènements extérieurs. Notre langage va donc changer et s’adapter à ses extraordinaires progrès. Nous allons nommer les choses qui l’intéressent avec des mots précis ce qui lui permettra d'enrichir son vocabulaire. Il est préférable d’éviter autant que possible les "trucs" et "machins" qui ne renvoient pas à des repères précis.

Parlez-lui en interprétant et en commentant ce qu’il fait, cela l’amènera à être de plus en plus curieux et il sera ravi de voir que ce qu’il fait vous intéresse.

De treize à dix-huit mois

Votre enfant utilise une centaine de mots isolés et en comprend beaucoup plus. Il sera donc important à cette époque de confirmer ses messages en les répétant pour lui montrer que vous avez compris ce qu’il voulait dire et surtout en lui donnant la forme correcte de la phrase. Il pourra ainsi intérioriser et s’approprier des "modèles" justes.

De même sa curiosité étant très marquée, n’hésitez pas à rajouter quelques mots à son message pour le développer et l’approfondir. Par exemple, s’il vous montre sa petite voiture en disant "to", n’hésitez pas à reprendre en lui donnant des détails comme "c’est ta voiture rouge, c’est une voiture de pompier ou une voiture de course ? Elle roule vite ! ". Vous pourrez ainsi lui exprimer des sentiments tels que l’interrogation ou la surprise. Les enfants aiment beaucoup qu’on leur montre qu’on s’intéresse à ce qu’ils font et cela donne lieu à de multiples échanges qui ne seront pas seulement "fonctionnels".

Après dix-huit mois

Vous parlerez normalement à votre enfant qui devient grand.

Il est toujours important de nommer les objets par leur nom et de profiter de toutes les questions qui vont être posées pour faire des liens, des rapprochements entre différentes choses ou évènements.

Surtout n’oubliez pas que le langage ne se limite pas aux simples mots. C’est un moyen de communication qui doit être accompagné, sous-tendu par une attitude, une communication corporelle globale.

Le langage est le reflet de notre personnalité. Nous "l’illustrons" avec des mimiques, des gestes, des rires ou des pleurs.
Lorsque nous parlons, nous ponctuons nos phrases de rires, de sourires mais également de mimiques telles que les froncements de sourcils, l’ouverture plus ou moins grande des yeux. Toute cette "mimogestualité" va donner à votre bébé des renseignements sur votre bien-être, votre étonnement ou au contraire votre mécontentement ou votre tristesse.

Ces indices "visuels" se liront plus particulièrement sur votre visage mais votre corps tout entier donnera des informations sur vos sentiments. Votre détente ou votre tension seront très perceptibles par votre enfant, quand vous le portez par exemple.
Cet aspect est très important car il va donner au langage une dimension "affective" qui est primordiale. Il permettra à votre enfant d’exprimer ses sentiments et donc d’avoir une communication "vraie" et épanouissante.

Tous ces moments de langage que vous allez partager avec votre enfant sans même vous en rendre compte, vont être des moments privilégiés extrèmement importants. Non seulement ils lui permettront une réelle appropriation du langage mais ils lui donneront envie d’avoir des interactions avec d’autres personnes, d’autres enfants.

Ces échanges sont essentiels car ils vont amener l’enfant à imiter, partager, collaborer, résoudre des conflits, faire des compromis et reconnaître des évènements selon le point de vue d’un autre.

Cela lui ouvrira les portes d’une bonne communication mais aussi d’une scolarité facilitée.