Les dossiers Com-Médic

Des informations utiles sur le développement de l'enfant de 0 à 4 ans et la communication

 

À propos du bilinguisme

Proposer, parler deux langues à son bébé est-il positif ou négatif ? Lui apporte-t-on un atout supplémentaire ou au contraire ne risque-t-on pas de l’embrouiller et de ce fait le freiner dans ses acquisitions ?

Ces questions reviennent souvent !

Un enfant qui entend parler deux langues dès son plus jeune âge va acquérir tout naturellement la chanson de ces deux langues et il les parlera peu à peu, sans effort. Il les mélangera peut-être au début mais ce n’est pas du tout préoccupant, il vous suffira de lui proposer un modèle juste avec les mots qui lui manquent. Ces confusions disparaîtront de toute façon rapidement.

Pour que le bilinguisme se passe bien, il est essentiel que vous, parents, ayez chacun votre langue de "référence" et que vous ne passiez pas sans cesse d’une langue à l’autre. Le plus important est que vous puissiez proposer une langue dans laquelle vous êtes à l’aise, dans laquelle vous vous sentirez bien et dont vous pourrez exprimer toutes les nuances et les richesses.

Ainsi, si vous parlez à votre bébé dans votre langue maternelle, vous pourrez lui chanter des petites comptines, lui raconter des histoires, plaisanter, jouer avec la langue. Vous lui offrirez ainsi une réelle chance de s’approprier votre langue et qu’elle devienne un véritable outil de communication.

De toute façon, à un moment, généralement lors de la socialisation et la scolarisation, une des deux langues est privilégiée. La langue de l’école devient prédominante, il serait dommage de négliger l’autre pour autant. En respectant le principe "une personne, une langue" et en lui proposant une langue dans laquelle vous vous sentez bien, vous offrez à votre enfant toutes les chances de vivre bien son bilinguisme.

Ainsi, il est incontestable que cela deviendra un réel atout plutôt qu’un handicap !